Enseignement anglophone

LEARNING’S AT NOTRE DAME’S SCHOOL

Présentation :

L’école Notre-Dame est une école située en plein centre de Bourg-en-Bresse, préfecture du département de l’Ain. Elle est un des quatre établissements de l’Institution ST PIERRE.

C’est une école de 12 classes composée cette année de 316 élèves de la Petite Section de maternelle au CM2. Tournée vers l’international, elle met l’accent sur  l’apprentissage de la langue anglaise grâce à l’appui de trois intervenantes anglophones. L’anglais est pratiqué 5 heures et demie par semaine dont 3 heures en immersion totale : ces pratiques commencent dès la maternelle. En proposant une langue étrangère plus tôt, l’école peut exploiter une importante partie des immenses possibilités d’apprentissage de l’enfant en matière de langage et favoriser de façon significative la réussite de l’enseignement des langues vivantes étrangères.

Enseignement précoce des langues :

En effet, d’après certaines études dont celle de Claude Hagège dans « L’enfant aux deux langues » (O. Jacob, 1996) nous savons que les bébés sont capables de percevoir une très grande diversité de sons et peuvent les fabriquer dans toutes les langues. Ensuite, plus ils grandissent, plus ils essaient par mimétisme de reproduire ce qu’ils entendent. C’est ainsi que peu à peu l’oreille s’habitue à un certain type de sons d’une langue nationale. Le cerveau de l’enfant est ainsi conditionné à une langue.

A trois ans, c’est un moment unique car l’enfant a une grande souplesse intellectuelle pour apprendre, imiter, et parler une langue étrangère tout en jouant, chantant. A l’âge de dix ans, il devient très difficile de reproduire à l’identique les sons d’une langue inconnue sans garder l’accent de sa langue natale. Il est évident, pour tirer parti des capacités exceptionnelles d’apprentissage des enfants, qu’il faut leur enseigner très tôt les langues étrangères. Cela doit donc commencer au moins, entre 3 et 5 ans afin de profiter des prédispositions des enfants.

Nous intégrons par conséquent l’anglais dans notre projet d’établissement, en situant cet apprentissage au sein du projet éducatif de l’institution St Pierre, en lien avec la section européenne du collège et lycée.

Cours en immersion avec des intervenantes anglophones :

La voie idéale proposée, très efficace et sans surcharge de travail, est celle de l’immersion. C’est-à-dire d’utiliser notamment les langues étrangères étudiées comme un outil dans d’autres cours. Cette méthode consiste à ne parler que dans la langue étrangère étudiée pendant le cours. Les enfants font alors l’effort d’écouter, de se concentrer pour comprendre et participer, comme lorsqu’ils ont appris leur langue maternelle. C’est pourquoi nous avons trois intervenantes anglophones qui prennent en charge l’immersion des élèves en concertation avec l’enseignant.

Ouverture internationale :

Afin de préparer nos élèves à leur vie de citoyen européen, nous intégrons aussi cet apprentissage dans les échanges avec d’autres pays. Les objectifs sont l’ouverture interculturelle, la communication, la découverte et le respect de l’autre, objectifs concrétisés par un échange continu avec les élèves de pays différents. Nos élèves de CM2 partiront chaque année en voyage linguistique et culturel anglophone. L’école est aussi connecté au programme ERASMUS+ et etwinning.

Entrer dans l’ère numérique :

Nous avons le souci de faire travailler nos élèves sur les dernières technologies. C’est pourquoi nous nous sommes équipés en solutions mobiles et numériques (iPads) en complément des PC classiques. Chaque classe a son vidéoprojecteur.

Nouvelles méthodes d’apprentissage :

Les « drama » : Le drama est un outil communicatif utilisé dans le système scolaire anglo-saxon. Drama est un ensemble de techniques théâtrales très pratiquées en Grande Bretagne mais peu en France. Il repose sur l’apprentissage par l’action, utilisant le corps. Celui-ci a un langage universel qui est tout aussi significatif que la langue parlée. Le drama permet aux enfants non seulement d’apprendre la langue, de la mémoriser mais de prendre confiance en eux, en mettant en avant leur personnalité. Le drama n’est pas une fin en soi, une performance mais un moyen d’y parvenir : il fait partie du processus d’appropriation de la langue.

Les exercices de drama engagent l’enfant sur les plans suivants : leur corps, leur esprit, leurs émotions, le langage, l’interaction sociale.

Aménagements pédagogiques :

Cet apprentissage approfondi de la langue anglaise, spécificité de notre école, nous a conduits à adapter nos emplois du temps, afin d’atteindre nos objectifs, et ce depuis la maternelle. Cet apprentissage se fait actuellement dans le cadre de séquences quotidiennes.

Trois enseignantes anglophones assurent l’authenticité de cet apprentissage, ne parlant qu’en anglais aux élèves, s’appuyant sur la découverte active, structurant progressivement leurs séquences en fonction d’objectifs précis. Dans une politique de coordination institutionnelle, ces objectifs sont définis en concertation avec les enseignants anglophones et francophones de l’école. Les acquis sont évalués régulièrement et doivent permettre à la plupart des élèves du C.M.2 de postuler pour la section européenne du collège.

Ceux-ci passent en fin d’année les tests de Cambridge « Young Learners », tests « movers » et « flyers » qui constituent un référentiel international de compétences acquises en langue anglaise bien adapté à des enfants français d’école primaire à orientation bilingue.

Offrir à nos élèves une approche sérieuse de la langue anglaise basée sur une ouverture internationale variée, dès la maternelle, constitue une mission intéressante pour notre école. Les enjeux de cette entreprise sont considérables. C’est l’engagement de tous, parents, enseignants, formateurs qui permettra aux élèves de progresser et leur donnera un nouvel atout pour leur avenir.